.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
blablablablablablablabla

Partagez | 
 

 FICHE DARIO BURKJEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ
I'm Supernova !
I'm Supernova !
avatar

☇ MESSAGES : 388
☇ CRÉDITS : white rabbit
☇ PROFESSION : Maire de la ville

MessageSujet: FICHE DARIO BURKJEN   Dim 24 Juil - 23:12

NOM(S) Burjken, nom du paternel, pas le choix, tu l'as vite abandonné cependant, du moins tu te présentes rarement sous ce nom, tu te contentes de dario et en général on t'en demande pas plus. PRÉNOM(S) Dario, prénom sûrement choisi au hasard par ton père histoire de se débarrasser de cette tâche obligatoire. DATE ET LIEU DE NAISSANCE t'es né un deux décembre dans le Queens, ici même à New York, jour glacial où t'es devenu le meurtrier de ta mère avant même d'en connaître le sens, coupable accusé sans procès par un père qui réfute ce titre. NATIONALITÉ(S) t'es suédois du côté de ton père et américain par ta mère, un mélange de glace et de feu dans tes veines. ORIGINES t'es américain de naissance et tu crèveras probablement américain aussi, t'as des envies de voyages, d'évasion mais t'as jamais franchis le cap, au fond y a cette peur de l'inconnu qui te paralyse et t'aime pas ça. STATUT Libre, tu l'es et le seras toujours, la notion de couple, de romantisme, de sentiments, tu connais pas, tu ne sais pas ce que c'est alors comment tu pourrais les appliquer, tu butines là où ça te chante même si y a qu'une seule personne qui fait réellement vibrer ton coeur, ton corps et chaque parcelle de ce dernier, chaque fois qu'il te touche, t'embrasse ou te regarde simplement, ethan tu l'as dans la peau. ORIENTATION SEXUELLE bisexuelle, tu prends autant de plaisir avec les courbes féminines qu'avec les corps musclés, ou pas d'ailleurs, t'as même pas de style, tu y vas au feeling. QUARTIER HABITÉ le Queens, t'es resté dans ce quartier, tu sais pas trop pourquoi. ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE t'es le big boss de ton cartel, trafiquant d'armes depuis tes vingts ans. MILIEU SOCIAL t'es né avec un revolver dans la bouche toi pas une cuillère en or mais aujourd'hui tu as pris ta revanche sur la vie, l'argent n'est plus un problème. GROUPE ORANGE IS THE NEW BLACK CASIER JUDICIAIRE Faudrait plutôt appeler ça une armoire pour ton cas. Des petites délits tu les as accumulés dans ta jeunesse, ça te faisait pas peur, c'était plutôt un bon moyen pour dormir au chaud pendant au moins une nuit ou deux. plus tard, tu as dû faire plus attention, tu savais que la sanction serait moins drôle cette fois. RELATION AVEC LES FORCES DE POLICE T'as passé ta vie dans la rue depuis l'âge de treize ans, alors les services de police tu les connais un peu trop, t'as toujours essayé de leur échapper, pour éviter d'être renvoyer chez ton père, mais t'as dû faire pas mal de choses pour t'en sortir et t'as souvent finis au poste, même si ce n'était jamais pour des grands délits et qu'au final, tu finissais toujours par tomber sur M. Fitzgerald, cet homme que t'as finis par admirer, respecter qui t'a aidé à sa manière sans même que tu ne le vois venir. Aujourd'hui, les forces de police sont clairement tes ennemies ou bien c'est toi plutôt mais tu seras toujours redevable à ce type pas comme les autres. RELATION AVEC LE CRIME le crime c'est pas ton domaine, toi tu procures les armes, point. certes c'est la technique de l'autruche mais ce trafic c'était ta porte des sortie, ta bouée de sauvetage et aujourd'hui tu serais incapable de faire autre chose.

_________________
COMPTE PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forrestbondurantisse.easyforumlive.com
PNJ
I'm Supernova !
I'm Supernova !
avatar

☇ MESSAGES : 388
☇ CRÉDITS : white rabbit
☇ PROFESSION : Maire de la ville

MessageSujet: Re: FICHE DARIO BURKJEN   Dim 24 Juil - 23:12

ANECDOTES & CARACTÈRE ta passion première c'est les armes, du poignard à la lame tranchante qui t'as protégé toute ton enfance que tu as emporté avec toi, souvenir dérobé à ton père lorsque tu as quitté la maison à treize ans, au premier revolver que tu as tenu entre tes mains, la même fascination brillait dans tes yeux. un objet si simple, si petit parfois mais tellement meurtrier, et protecteur. + t'as pu te payer ton premier appartement à l'âge de vingt ans, t'as trouvé un boulot de caissier dans une supérette, t'avais pas le choix, sans scolarité et diplôme. t'as vite compris que travailler n'était pas fait pour toi, il y avait Ethan, t'étais responsable de lui, fallait vite trouver un moyen de quitter la rue pour de bon. + t'as toujours eu cet instinct protecteur envers les plus faibles, résultat de ta propre vie antérieure, mais t'es pas le genre à t'attacher à n'importe qui, ta confiance très peu de personne l'ont obtenu, mais une fois établie il ne vaut mieux pas la trahir, parce qu'un retour en arrière est impossible dans ce cas là, si tant est que vous soyez en vie après ça.

_________________
COMPTE PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forrestbondurantisse.easyforumlive.com
PNJ
I'm Supernova !
I'm Supernova !
avatar

☇ MESSAGES : 388
☇ CRÉDITS : white rabbit
☇ PROFESSION : Maire de la ville

MessageSujet: Re: FICHE DARIO BURKJEN   Dim 24 Juil - 23:12

I'M JUST A SUCKER FOR PAIN
tu sens la brûlure sur ta peau d'enfant, si fragile, si frêle. Tu sais que la douleur ne durera pas mais ton corps est déjà gravé de tant de cicatrices et ton cœur aussi. Confiance parentale bafouée, mise à mort à peine sortie de l'enfance, de l'innocence d'un être qui n'a pas demandé à être là, qu'on a créé sans le désirer. Résultat d'un plaisir de quelques minutes entre deux adultes inconscients de leur acte. Tu n'as pas voulu vivre toi, tu n'as jamais souhaité être là, dans ce monde si cruel, si sombre, être le souffre douleur d'un homme qui devrait être un exemple pour toi, un modèle qui te montre le chemin dans cette existence encore inconnue à ton esprit de bambin. T'as six ans et déjà tu sais comment protéger ton visage lorsque la tempête se déclare, se fait violence physique et verbale contre ton corps fragile et ton cœur brisé. T'as personne pour te protéger, pour t'aider, te réconforter, te dire que ça va aller, si jeune et déjà envie de quitter cette existence sans sens, d'en finir avec cette vie vouée à la douleur et le rejet. C'est toi qui aurais dû mourir le jour de ta naissance pas ta mère, non toi, qui n'aurait pas dû vivre, ton bourreau te l'a suffisamment répété, jusqu'à ce que ses mots soient gravés dans ta peau au fer rouge, brûlants, lacérants, tel un tatouage ancré en toi, pour ne pas que tu oublies que ta place n'est pas ici.

WHEN I GO YOU WILL BE SOMEONE NEW
la fumée s'échappe de ta bouche alors que tu le regardes s'avancer vers toi, les yeux remplis de désir. Tu devines aisément ce qu'il veut et ce qu'il va te dire, tu sais aussi bien ce que toi tu vas répondre, mais tu le laisses s'approcher, ton sourire accroché à tes lèvres, l'y incite pleinement. Jeu interdit, tu contrôles la partie, tu triches ouvertement mais peu importe c'est toi qui imposes les règles. Ta main glisse dans ton dos, alors que tes doigts empoigne durement le bois, tu attends qu'il soit près de toi, jusqu'à sentir son souffle dans ton cou, ses mains sur ta peau glaciale, tu laisses le jeu s'animer encore un peu, tu veux sentir son désir monter en lui, grandir dans le creux de son ventre tel un feu ravageur, brûlant son corps entier. Tu sors alors la lame tranchante et la plaque contre sa gorge, tout près de sa carotide, tes yeux plongés dans les siens alors que son visage est tout près du tien, son souffle s’accélère, son regard se transforme en incompréhension. « je suis pas une putain, connard, retires tes mains où je te tranche la gorge » ta voix ne trahis en rien la peur ou même la menace, ton ton reste calme mais autoritaire, ton regard appuie tes propos, montrant clairement que tu ne plaisantes pas. L'homme lève les mains alors que ton arme est toujours collée à sa carotide. « dégages et ne reviens plus jamais, ok » tu le repousses gardant ton poignard levé, tu le regardes fuir dans la rue avant de disparaître dans la nuit à travers le brouillard qui recouvre le pavé en pierre. Tu soupires, avant de tirer une dernière bouffée, pour finalement jeter le cadavre de ta cigarette. Tu reprends ta route à la recherche d'un squat pour la nuit, le froid de mois de novembre commence à engourdir ton corps et même si tu es armé et que tu sais parfaitement te défendre, il est pas très sûr de rester dehors, pour un gosse de treize ans, et puis tu sais que si on te trouve là, on te renverra chez toi, chez lui et tant que tu seras vivant, jamais tu ne retourneras là-bas. Sauf peut-être pour le tuer.


QUAND UN PRENOM MET DE LA CHALEUR DANS NOS PENSEES
Ethan. Cinq lettres. Simple prénom et pourtant tellement de sens à tes yeux. Ethan c'est ton monde, ton tout, ton univers à présent. Toi qui n'avais aucune raison de vivre, aucun sens à donner à ta vie, lui est venu changer tout ça, il a éclairé ton esprit, t'a montré les lumières qui se cachaient dans ton monde si noir. Pourtant, Ethan, il n'a pas été facile à approcher, tel un lion en cage tu as du l'apprivoiser, doucement, toi qui n'a jamais eu besoin d'attendre les choses, qui as toujours pris ce que tu voulais, sans rien demander à personne, tu as été patient avec lui, tu ne saurais expliquer ce comportement face à ce gosse à peine plus jeune que toi. La première fois que vos chemins se sont croisés, tu aurais pu simplement continuer ta route, l'ignorer, le laisser se faire tabasser par cette bande de brute, la même qui avait bien évidemment essayé de te menacer toi aussi, quelques jours plus tôt, mais toi tu sais te défendre, tu l'as toujours fais. Mais Ethan ne semblait pas savoir le faire seul, il paraissait si fragile entre les mains de ses gamins deux fois plus grands. Et puis tu t'es revu, toi, dans la position, des années en arrière, sous le coup de ton géniteur. Alors la colère est montée en toi tel un courant électrique et t'as foncé dans le tas, t'as frappé, encore et encore sans vraiment réfléchir à ce que tu faisais, tu as pris Ethan et l'a placé derrière toi, près à le protéger de ton corps. Et tu les as frappé un par un, tu as déversé toute ta rage contre eux, tu aurais pu les tuer, tu le sais mais quelque chose t'en a empêché. T'as simplement pris la main du garçon et tu as repris ton chemin, essuyant le sang qui recouvrait tes phalanges contre ton t-shirt. Tu l'as emmené dans ton refuge, cet appartement abandonné au fond d'une ruelle isolée. « je m'appelle Dario » tu lui as balancé ça comme si il te l'avait demandé et que ça t'emmerdait de le dire mais il avait pas parlé le gosse, il avait rien dis depuis que tu l'avais sauvé, il t'avais juste regardé comme si c'était toi le dingue de l'histoire, il avait pas totalement tord au fond. « moi c'est Ethan » il avait finalement rompu le silence, alors que tu mettais ton arme dans ta poche de jean. « super Ethan, faut trouver de quoi manger maintenant, suis-moi » et il t'avais suivis pas parce qu'il te faisait totalement confiance mais parce qu'il avait pas trop le choix.

JE BRÛLERAIS MON LINGE SALE AVANT QUE TU NE ME FAUCHES
QUE LA FOURNAISE DES CORPS ME CALME ET ME RÉCHAUFFE
tu sais même plus trop comment t'es arrivé dans ce business, t'as toujours été fasciné par les armes, mais quand tout ça a commencé, t'es plus très sûr en fait. Ça fait seize ans que tu trempes dans ce trafic, autant de temps que t'es doué dans ce domaine. De petite contrebande, t'es passé à chef de gang, probablement l'un des plus grands de la grosse pomme. T'as pas hésité à user de tous tes atouts pour en arriver là, t'avais rien à perdre de toute façon, personne pour te dire que c'était pas le bon chemin à prendre. Enfin, une personne a essayé, il y avait ce type, ce fitzgerald, un flic pas comme les autres, qui passait des heures à discuter avec toi, au lieu de te caser au fond d'une cellule, qui t'as fais comprendre que les gens n'étaient pas tous comme ton père. Mais même lui n'a pas pu te sauver de cette vie déjà toute tracée pour toi. Et tu te doutais pas que tu croiserais la route de son fils, un jour et que vos vies seraient liées d'une manière peu commune, si on te l'avait dit tu aurais sûrement tuer le messager, faut pas déconner avec ça.

_________________
COMPTE PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forrestbondurantisse.easyforumlive.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FICHE DARIO BURKJEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
FICHE DARIO BURKJEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KINGSMAN :: HOPELESS PLACE :: Réglement & Contexte-
Sauter vers: